Que visiter à Nice ?
Que visiter à Nice ?

Que visiter à Nice ?

Une chose est sûre : la 2ème ville de la région PACA n’a pas usurpé son surnom de « Nissa la belle ». Il faut dire que le cadre naturel qui lui sert d’écrin est tout simplement fabuleux. Entre mer et montagne, la ville n’en finit pas de nous fasciner. Elle se situe à une trentaine de km de la frontière italienne, sur la Riviera méditerranéenne, le long de la bien nommée Baie des anges. Elle est entourée de collines dont les plus réputées sont celles de Cimiez et du château. J’ai eu la chance de vivre un an dans cette ville incroyable. Vous vous demandez que visiter à Nice le temps d’un week-end ? Voici les lieux qui (pour moi) sont incontournables !

La promenade des Anglais

Autant commencer par le must ! La renommée de cette promenade est quasi mythique. Bordée d’hôtels prestigieux, c’est l’une des plus célèbres avenues du monde. Elle s’étend, sur 7 km, le long de la baie des Anges et offre des points de vue inoubliables sur la Méditerranée. Habitants ou touristes, on ne se lasse pas de ce spectacle, d’autant que la couleur de l’eau n’est jamais la même. Elle passe du bleu profond au bleu turquoise, parfois dans la même journée, selon les conditions météorologiques. Toutefois, les plages sont constituées de gros galets ce qui ne rend pas la baignade très agréable.

La promenade des Anglais, à Nice.

De magnifiques hôtels et immeubles de style art déco bordent la promenade dont le superbe hôtel Negresso. N’hésitez pas à prendre un verre sur l’un des rooftops afin de jouir d’une vue panoramique sur la Baie des anges (les prix, évidemment, sont aussi spectaculaires que la vue). Vous pouvez, également, allez vous détendre dans l’un des nombreux restaurants situés sur la plage. Un peu cher mais très agréable de boire un verre les pieds dans l’eau (ou presque). Croyez-moi, il est impensable de visiter Nice sans passer par la promenade des Anglais !

Le port de Nice

Le port de Nice est assez petit mais il reste très mignon et photogénique avec ses maisons colorées. Vous y trouverez des yachts luxueux ainsi que de petits bateaux de pêche, traditionnels du début du siècle.

Port de Nice.

La colline du château, poumon vert de Nice

Il s’agit du 1er site de Nice. La ville se construit autour de cette colline avec, en contrebas, le vieux Nice. La colline du château se situe au bout de la promenade des Anglais et domine le port et la vieille ville de sa masse imposante. Pour y accéder, vous pouvez utiliser les escaliers ou l’ascenseur. Une citadelle fortifiée y est construite au XIème siècle. Aujourd’hui, le parc boisé un lieu de détente et de promenade très agréable, notamment durant les heures chaudes de la journée. Une cascade alimentée par les eaux de la Vésubie est même construite à l’emplacement de l’ancien donjon. Les ruines du château, détruit vers 1706, sont visibles dans le parc, de même que celles de la cathédrale médiévale. Les lieux offrent un point de vue incontournable sur la Baie des Anges et la ville de Nice.

Colline du château, Nice.

La vieille ville de Nice

Il s’agit du cœur historique de la ville. La meilleure façon de profiter de la vieille ville est de se perdre dans ses petites ruelles bordées d’immeubles colorés. Elle rappelle fortement les petites villes italiennes avec l’animation festive qui y règne, le linge qui pend aux fenêtres ainsi que les immeubles oranges, rouges, jaunes ou verts qui bordent ses ruelles étroites. Certains palais se visitent comme, par exemple, le superbe palais Lascaris. Il s’agit d’une ancienne demeure du XVIIème siècle, considérée comme l’un des joyaux de l’art baroque. Nous vous recommandons de vous y promener le matin ou en soirée afin d’éviter la foule et de profiter d’un peu de fraicheur. C’est tellement agréable lorsque la chaleur estivale écrase la ville !

Pour déguster une glace, nous vous conseillons Fenocchio, sur la place Rosetti (près de la cathédrale). Il s’agit (selon nous) du meilleur glacier de la ville. Il est, cependant, un peu victime de son succès car la terrasse ne désemplit pas et la queue importante, en saison, peut paraitre dissuasive.

Le cours Saleya

Il se situe en bordure du vieux Nice, à proximité de la promenade des Anglais. Le marché aux fleurs, très réputé, se tient tous les matins (sauf le lundi, réservé aux antiquaires). La place, dominée par le palais de justice, est entourée de maisons colorées. Ne passez pas à côté de son atmosphère festive et effervescente !

La place Garibaldi, une des plus anciennes places de Nice

Vous la reconnaitrez facilement grâce aux imposantes maisons jaunes qui la bordent. Construite à partir de 1773, c’est l’une des plus anciennes grandes places de la ville. Prenez le temps d’admirer les décors en trompe l’œil qui courent sur les 4 façades.

La promenade du Paillon

La promenade du Paillon commence à côté de la place Garibaldi. Elle est bordée, notamment, par le musée d’art moderne et contemporain ainsi que par le théâtre national. Elle constitue une promenade très agréable entre la vieille ville et les quartiers plus modernes. Vous y trouverez des jeux pour enfants ainsi qu’un très joli miroir d’eau.

La place Massena

Elle se situe au bout de la promenade du Paillon. Elle est facilement reconnaissable à son sol en damier et les beaux bâtiments rouges qui l’entourent. Sa construction commence dans les années 1820 et son architecture s’inspire de la place Vittorio Veneto de Turin. Personnellement, une de mes places préférées de la ville !

La place Massena et la grande roue de Noël, à Nice.

Vous voulez visiter Nice en vous intéressant à des endroits plus confidentiels ? Voici quelques idées qui devraient vous plaire !

La cathédrale russe

La cathédrale orthodoxe Saint-Nicolas se situe à proximité de la gare centrale. Il s’agit d’un des plus importants bâtiments orthodoxes hors du Russie. Elle présente une architecture incroyable, très colorée. Elle est construite à partir de 1856 suite à une souscription lancée par la tsarine. A partir de 2006, la Russie en revendique la propriété car le terrain sur lequel elle fut construite appartenait au tsar avant 1917.

Cathédrale orthodoxe de Nice.

La colline de Cimiez

La colline de Cimiez abrite les ruines de l’ancienne cité romaine. Les thermes sont visibles depuis le musée archéologique.

L’amphithéâtre, quant à lui, est librement accessible. Il est construit entre le Ier et le IIIème siècle avant d’être abandonné au siècle suivant. Sa petite taille interroge les spécialistes quant à son utilité. Il accueillait, probablement, des spectacles ou des jeux d’ampleur limitée.

Les arènes de Nice.

La colline de Cimiez abrite aussi un très joli monastère franciscain. Les jardins, très agréables, offrent un beau point de vue sur la ville de Nice.

Vue sur la ville de Nice et la colline du château depuis les jardins du monastère.

Le parc Phoenix 

Le parc Phénix se situe à l’ouest de la ville, non loin de l’aéroport et de l’Aréna. Ce parc floral s’étend sur une superficie de 7 hectares et abrite des biotopes représentatifs de la flore méditerranéenne. Il est constitué d’une vingtaine de jardins à thème, d’un lac abritant de nombreuses espèces d’oiseaux et d’une serre monumentale de 25 m de haut. Il s’agit de la plus grande serre d’un seul tenant d’Europe ! Elle rassemble six climats tropicaux différents et dispose même de quelques crocodiles du Nil. De nombreux animaux sont visibles dans le parc comme les wallabies, les porcs épics, les lémuriens, les loutres, les reptiles ou encore les tortues.

La grotte du Lazaret

La grotte du Lazaret se situe sur le bd Franck Pilatte, à 30 m au-dessus du niveau de la mer. Ce site préhistorique date du paléolithique moyen. L’occupation humaine s’étend, de manière discontinue, entre 190 000 et 120 000 av. J.-C. Le site est magique et les explications données lors de la visite sont très intéressantes.

Le sentier du littoral de Nice à Villefranche 

Le sentier du littoral permet de relier Nice à Villefranche. 1, 4 km de randonnée en bord de mer, soit 3h30 de marche environ. Si cela vous semble trop long, vous pouvez très bien prendre le bus à Villefranche pour faire le trajet dans l’autre sens. Le départ de la randonnée se fait à proximité du Coco Beach (av. Jean Lorrain). Vous en avez marre de la foule et des plages bondées ? Alors, ce sentier est fait pour vous ! Il est encore assez confidentiel et reste largement méconnu des touristes. Accessible à tous, il vous donne l’occasion de réaliser une superbe balade en longeant la falaise. Absolument magnifique !

Le sentier du littoral de Nice à Villefranche.

Quelques conseils pratiques pour visiter Nice

La saison idéale pour visiter Nice est, selon moi, le printemps ou le début de l’automne. Les températures y sont clémentes sans être étouffantes et les touristes y sont moins nombreux qu’en plein été. Si vous n’y allez pas pour la plage et la chaleur, nous vous recommandons également la période du carnaval, en février. Il y a beaucoup de monde à ce moment-là mais cet évènement, festif et magique, est à ne pas louper !

Se déplacer à Nice : les principales attractions de la ville (vieux Nice, promenade des Anglais, colline du chateau, port, place Masséna…) sont assez proches les unes des autres et se visitent aisément à pied. Sinon, les réseaux de bus et de tramway sont bien développés. Nous vous déconseillons, en revanche, de louer une voiture. Se garer dans la ville est un véritable casse-tête et la fourrière y est très active (croyez-moi, je parle d’expérience). Le pass transport d’une semaine coute une quinzaine d’euros. Si vous désirez visiter Nice en hiver, des navettes font l’aller-retour en direction de certaines stations de ski comme, par exemple, celle d’Isola 2000. La réservation sur le site lignesdazur est obligatoire et le trajet aller-retour coute 12 euros.

loger à Nice : n’espérez pas trop trouver des logements bon marché dans la ville, surtout si vous venez durant la saison estivale ! De manière générale, les prix descendent légèrement à mesure que vous vous éloignez du centre.

Cette liste des essentiels à visiter à Nice n’est peut-être pas exhaustive. Il s’agit des lieux qui, pour moi, valent absolument le détour. Nice est une ville effervescente dont on ne se lasse pas. Pour la découvrir, n’hésitez pas à vous lever de bonne heure. La lumière rasante du soleil pare alors la ville de ses plus belles couleurs !

Un commentaire

  1. Ping :Menton et la fête du citron - La croisée des mondes (blog voyage)

Laisser un commentaire