Road-trip au Québec (12 jours)
Road-trip au Québec (12 jours)

Road-trip au Québec (12 jours)

Voyager au Canada a toujours été un rêve. Nous avons opté pour un road-trip au Québec car cette région nous paraissait plus accessible en termes de tarifs et d’heures de vol. Nous avons donc atterri à Montréal avant de louer une voiture pour filer en direction des nombreux parcs que comporte la région. L’une des premières choses qui nous a frappé, c’est l’immensité du territoire. Sur la route, les lacs et les forêts se succèdent pendant des heures. Ici, la nature est omniprésente. Elle est respectée et protégée. C’est bien cela que l’on était venu chercher dans ce magnifique pays : une reconnexion totale avec la nature.

Road-trip au Québec
  • Capitale du Québec : Montréal
  • Documents : passeport, AVE (autorisation de voyage électronique)
  • Décalage horaire : – 6h par rapport à la France
Road-trip au Québec
Road-trip au Québec, observation des ours noirs

Etape 1 – Le parc de la Mauricie

Le parc de la Mauricie se situe à 60 km au nord de Trois-Rivières, au cœur des Laurentides. Il s’agit d’une des plus anciennes chaines de montagnes de la planète ! A mi-chemin entre Montréal et Québec, c’est une étape toute désignée pour notre road-trip ! Le parc s’étend sur 544 km2 et offre une succession impressionnante de lacs et de cascades, le tout au beau milieu d’une nature totalement préservée. Des auberges, des hôtels et des campings se situent un peu partout autour du parc. Nous avions décidé de poser nos valises à l’hôtel Sacacomie. De grands chalets en rondins de bois surplombent la lac du même nom, en plein cœur d’une vaste forêt d’où partent de nombreux sentiers de randonnées. Nous avons passé deux journées, en total déconnexion, à profiter des multiples activités qu’offrait l’hôtel.

Road-trip au Québec, Hotel Sacacomie

Tour du lac Sacacomie en bateau

Le lac Sacacomie se situe en plein cœur de la forêt, dans une nature intacte. Il est possible de faire le tour du lac en canoé-kayak ou en bateau à moteur. Nous avons opté pour cette dernière solution car c’est, tout de même, moins fatiguant 😊 ! Le parc étant immense, les lieux étaient assez peu fréquentés. C’est vraiment le moyen idéal pour découvrir le lac, ses îles et admirer les étendues sauvages qui bordent ses rives. Le lac et l’hôtel Sacacomie ont, par ailleurs, servit de cadre pour le film Le lion et le loup.

Rabaska, Road-trip au Québec.
Tour du lac de Sacacomie, Road-trip au Québec.

Survol en hydravion, un must lors d’un road-trip au Québec

Certes, l’activité est un peu chère pour 30 minutes de vol mais elle en vaut vraiment la peine ! C’est l’une des activités incontournables à réaliser lors d’un séjour au Québec. Quel meilleur moyen pour observer la nature et se rendre compte de l’immensité du parc ? Ce vol en hydravion reste l’un des temps fort de notre voyage. De là-haut, l’immensité du territoire vous saute vraiment aux yeux. La forêt semble s’étendre à perte de vue. Où que se pose notre regard, ce n’est que succession de lacs, de cascades et de forêt. J’avais l’impression que ce paysage verdoyant n’en finissait pas ! Notre guide nous a appris que 60% du territoire du Québec n’est accessible qu’un hydravion ! C’est, également, l’occasion d’admirer les barrages réalisés par les castors.

Road-trip au Québec, survol en hydravion.
Road-trip au Québec, le lac Sacacomie.

Observation des castors…

La plupart des hôtels de la région proposent des excursions afin d’aller observer les animaux dans leur milieu naturel. De notre côté, nous avons choisi une excursion combinant l’observation des ours et des castors. Un bus part de l’hôtel afin de déposer les visiteurs au plus près des lieux d’observation. S’ensuit une marche d’une quinzaine de minutes, dans la forêt, à la tombée de la nuit. Notre guide nous a, tout d’abord, conduit dans un petit chalet en bois situé près d’un étang. C’est là que vit Charlotte, l’un des seuls castors à vivre aux abords directs de l’hôtel. Grâce aux explications passionnantes de notre guide, nous avons pu voir le barrage construit par Charlotte qui a ainsi crée un véritable petit étang autour de son refuge. Malheureusement, elle était sans doute trop intimidée pour montrer le bout de son nez…

Observation des castors, Québec.

… et des ours

Notre guide décide donc de nous amener plutôt sur les traces des ours. Le parc de la Mauricie comprend, environ, 125 ours noirs. Nous entrons dans une cabane en bois qui surplombe le site de nourrissage.  Nous attendons dans un silence total pendant un long moment. Notre guide nous l’assure : nous sommes sûres, à 95%, de voir des ours. Malheureusement, nous étions dans les 5% restants…

Bien sûr, c’est plutôt frustrant de payer pour observer des animaux et de revenir sans avoir rien vu. Mais c’est la règle pour ce genre d’activités. Ce sont des animaux sauvages et il faut être conscient que les apercevoir n’est jamais garantit. Nous avons, tout de même, passé un bon moment. Les explications de notre guide-trappeur étaient passionnantes et nous avons pu apprendre à repérer les traces laissées par les animaux. Nous sommes donc rentrées à l’hôtel et avons fait passer notre déception avec une délicieuse poutine. Franchement, celles de l’hôtel Sacacomie sont les meilleures que nous ayons mangé pour le moment ! Un vrai délice !

Randonnées, un incontournable lors d’un road-trip au Québec

Sacacomie est un vrai paradis pour les amateurs de randonnées. 65km2 de sentiers ont été aménagés. Autant dire qu’il y a de quoi faire ! Nous vous recommandons le sentier du ruisseau et le lac d’Atocas. Il s’agit de randonnées faciles et accessibles en plein cœur de la forêt. 190 espèces d’oiseaux et de nombreux écureuils habitent le parc. Ouvrez l’œil afin de pouvoir les observer. Il est, également, possible de louer des buggys et de réserver des expéditions avec des coureurs des bois.

Road-trip au Québec, le parc de la Mauricie.

Cette première parenthèse nous a réellement enchantée. La nature y est préservée et semble démesurée. L’immensité du territoire, bien visible en hydravion, m’a réellement surprise. Nous ne sommes plus habituées à ces étendues immenses qui s’étendent quasiment à perte de vue. Une reconnexion avec la nature bienvenue et salvatrice.

Etape 2 – Québec

Lors de notre road-trip, nous avons passé 2 jours à Québec et nous avons adoré cette ville à taille humaine, classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Avec un décor digne des films de cape et d’épée, cette ville possède un charme indéfinissable. L’ambiance chaleureuse et festive, la gentillesse de ses habitants, la beauté de son architecture et, bien sûr, sa vue inoubliable sur le St-Laurent… Les mots manquent pour décrire Québec, tellement européenne en plein cœur de l’Amérique du Nord. Nous vous recommandons la visite, en priorité, du vieux Québec, du château Frontenac et de ses promenades, des plaines d’Abraham, des fortifications ainsi que du quartier du petit Champlain.

Road-trip au Québec, Québec.

Un article entier est consacré à notre city trip à Québec. Nous vous suggérons donc d’aller le consulter si vous désirez de plus amples informations sur cette ville si attachante.

Etape 3 – La chute Montmorency et le canyon St-Anne

Voici la troisième étape de notre road-trip au Québec. Il est possible de faire la chute Montmorency et le canyon Ste-Anne dans la même journée car ils se situent non loin de Québec et les randonnées permettant d’y accéder sont assez courtes.

Road-trip au Québec, la chute Montmorency.

La chute Montmorency se situent à 12 km du vieux Québec, à l’embouchure de la rivière Montmorency. Avec une hauteur de 83 m., elle est plus haute que les chutes du Niagara mais reste moins impressionnante. Vous avez deux options pour atteindre le sommet des chutes : l’escalier de 487 marches à flanc de falaise (gratuit) ou le téléphérique (payant).  En haut, une passerelle permet de traverser la chute. La vue sur le Saint-Laurent et Québec vaut, à elle seule, le détour.

Road-trip au Québec, le fleuve Saint-Laurent.

Le canyon Sainte-Anne se situe à une trentaine de minutes de Québec. La chute Sainte-Anne, haute de 75 m., a creusé un magnifique canyon qui serpente à travers la forêt. Des belvédères et 3 ponts suspendus permettent d’admirer ce paysage spectaculaire façonné par les eaux depuis 1, 2 milliard d’années. Le must ? Une passerelle au sol grillagé, suspendue à 60 m au-dessus des flots ! Impressionnant ! Pour ceux qui sont avides de sensations fortes, n’hésitez pas à faire la via ferrata afin d’admirer le cayon de l’intérieur !

Road-trip au Québec, canyon Ste-Anne.
Road-trip au Québec, la chute Sainte-Anne.

Etape 4 – Charlevoix, incontournable lors d’un road-trip au Québec

Il est impensable de faire un road-trip au Québec sans passer par la magnifique région de Charlevoix ! Elle fut façonnée par une série de phénomènes géophysiques exceptionnels depuis les glaciations successives qui ont modelé le paysage jusqu’à la météorite qui s’y écrasa il y a environ 350 millions d’années. Le cratère qui en résulta (56 km de diamètre) est le plus grand cratère habité de la planète ! Le résultat ? Des paysages d’une douceur et d’une sérénité sans pareille !

Baie-St-Paul

Nous avons fait une halte à Baie-St-Paul afin de déjeuner. Il s’agit d’une bonne base pour explorer la région de Charlevoix. Le village est charmant mais nous n’avons pas vraiment pris le temps de l’explorer. Ce n’était qu’une halte fort agréable avant de filer vers le parc national des grands jardins.

Road-trip au Québec, Baie St-Paul.

Le parc national des grands jardins

Le parc national des grands jardins se situe à 35 km au nord de Baie-St-Paul et s’étend sur 310 km2. Un microclimat est à l’origine d’un paysage de taïga (forêt boréale de conifères avec tapis de lichen), digne du Grand Nord. Le sommet, le Mont de l’Enfer, culmine à 1 100 m d’altitude. Le centre d’accueil offre de précieux conseils sur les randonnées possibles, en fonction du niveau et du temps disponible. Nous avons opté pour une randonnée facile avec un dénivelé de 400 m. C’était déjà assez physique pour nous ! Mais le panorama à couper le souffle que l’on trouve au sommet récompense amplement quelques heures de souffrance ! Sans parler des tous les animaux que l’on croise en chemin (écureuils et oiseaux, surtout). Sublime, tout simplement !

Parc national des grands jardins, Québec.

Etape 5 – Sur la route des baleines

Nous logions à La Malbaie. Elle est considérée comme le point de départ de la magnifique route des baleines. Une autre activité incontournable lors d’un road-trip au Québec ! C’est une petite ville très agréable avec une vue imprenable sur le Saint-Laurent.

La Malbaie, Québec.

Port-au-Persil, le Québec des cartes postales

Port-au-Persil, Québec.

Sur la route menant à Tadoussac, n’hésitez pas à vous arrêter à Port-au-Persil. Ce charmant petit port est un des plus beaux villages de Charlevoix. Niché au bord du Saint-Laurent, il se dégage une impression indicible de bout du monde. Le Québec, comme on se l’imagine !

Tadoussac

Nous n’avons qu’un regret au sujet de ce road-trip au Québec. Ne pas avoir pris de logement sur Tadoussac ! Nous imaginions une ville un peu industrielle, submergée par la foule. Tadoussac est tout l’inverse ! Quelle magnifique surprise en arrivant sur place ! La première chose qui frappe, c’est le panorama grandiose sur le Saint-Laurent et le Saguenay. Et que dire du village ? C’est un petit port adorable avec de jolies maisons en bois, une vieille chapelle et une ambiance d’une quiétude exceptionnelle ! C’est le point de départ idéale pour aller observer les baleines qui passent au large entre avril et octobre. Plusieurs compagnies proposent des excursions.

Tadoussac, Québec.

Une fois au large, la magie est totale. Nous avons eu la chance d’observer des phoques, des bélougas, des marsouins, des rorquals et même des baleines à bosse ! Le moment est féérique et il est difficile de trouver les mots pour exprimer ce que l’on ressent à ce moment-là. On se sent tellement petits et vulnérables face à ces géants des mers. Et tellement chanceuses d’avoir pu les observer dans leur milieu naturel. De retour sur la terre ferme, nous avons été mangés dans l’un des restaurants qui s’alignent le long de la promenade. La lune se reflétait sur les eaux du fleuve. Une journée magique de bout en bout !

Si l’observation des baleines à Tadoussac vous intéresse, je vous conseille d’aller jeter un œil à notre article dédié. Nous vous donnons toutes les informations nécessaires.

Etape 6 – Le fjord du Saguenay

Fjord du Saguenay, Québec.

Le parc national du Saguenay est l’un des plus beaux sites du Québec avec son magnifique fjord (profonde vallée glaciaire) où coule la rivière Saguenay. La route qui serpente le long du fjord est spectaculaire et offre de superbes points de vue sur la rivière. C’est un lieu sauvage, entouré de falaises culminant parfois à plus de 300 m d’altitude. Le secteur le plus impressionnant se situe à Rivière-Eternité. Il est possible d’observer de nombreuses espèces marines comme les bélougas et les phoques, notamment vers Baie Ste-Marguerite. De nombreux sentiers de randonnées ainsi que des croisières vous permettent de découvrir toutes les merveilles cachées du fjord.

Nous logions à la Pourvorie du Cap au Leste, accessible par un sentier de graviers de 7 kms qui semble ne plus en finir. De petits chalets de bois sont répartis dans la forêt avec une vue imprenable sur le fjord. Des randonnées permettent d’accéder à des lacs ou encore au phare qui surplombe une magnifique plage de galets.

Sainte-Rose-du-Nord

Sainte-Rose-du-Nord est un petit village charmant qui rassemble quelques maisons blanches au milieu d’une vaste cuvette verdoyante, le tout dominé par des pitons rocheux. Tout au bout de la route, le port est adorable et permet d’observer de magnifiques couchers de soleil. Un lieu idéal pour se ressourcer et manger un morceau. Paradisiaque !

Ste-Rose-du-Nord, Québec.

Zoo sauvage de Saint Félicien

A la base, le zoo de St-Félicien n’était pas compris dans notre programme. Nous devions faire une croisière sur le fjord mais les conditions météorologiques étaient tellement mauvaises que nous avons préféré modifier notre planning. Le zoo de St-Félicien est considéré comme l’un des plus beaux du Québec ! Son originalité ? Le visiteur parcours toute une partie du parc dans un train grillagé tandis que les animaux évoluent librement au cœur d’une nature sublime. Caribous, bisons, ours, bœufs musqués et orignaux circulent comme bon leur semble dans un décor reconstitué du vieux Québec avec des camps de trappeur, des postes de traite ou encore des villages amérindiens. Au final, nous avons eu un super temps et n’avons absolument pas regretté notre choix !

Zoo de St-Félicien, Québec.

Pour ceux qui le souhaite, il y a même la possibilité de prendre des forfaits permettant de passer 26 heures dans le parc avec canotage pour observer les orignaux et nuit sous la tente.

Etape 7 – Retour à Québec et fin du road-trip

A la fin de notre road-trip, nous sommes retournées à Québec afin de prendre l’avion. Nous en avons profité pour aller visiter le village traditionnel huron-wendat reconstitué. Des visites guidées partent toutes les 30 minutes. Elles permettent d’avoir un aperçu du mode de vie traditionnel des huron-wendats à travers la visite de plusieurs sites emblématiques comme la cabane du chamane, le fumoir ou encore le séchoir à viande.

Du spectaculaire fjord du Saguenay à la superbe région de Charlevoix, nous gardons de merveilleux souvenirs de ce road-trip au Québec ! Survoler ces magnifiques étendues sauvages en hydravion ou admirer le souffle des baleines sur le Saint-Laurent resteront les temps forts de ce merveilleux voyage !

Un commentaire

  1. Ping :Visiter Québec ville - La Croisée des Mondes (Travel Planner - blog voyage)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *