Emerald Lake, joyau du parc national Yoho
Emerald Lake, joyau du parc national Yoho

Emerald Lake, joyau du parc national Yoho

Emerald Lake se situe en Colombie-Britannique, dans le parc Yoho. Ce dernier compte 36 sommets de plus de 3 000 m. d’altitude et fait partie de la zone des Rocheuses classée au patrimoine mondial de l’UNESCO. Le lac se trouve à 11 km de Field, l’unique village du parc. Contrairement à de nombreux lacs des Rocheuses, il est très facile d’accès car il se trouve directement derrière le parking public. Moins connu que les lacs Louise et Moraine, il offre pourtant un cadre enchanteur qui n’a rien à envier à ses célèbres concurrents.

Nous avons été visiter Emerald Lake dans le cadre d’un road-trip dans les Rocheuses canadiennes. Nous sommes tombées sous le charme de cet endroit paradisiaque qui n’a rien à envier au célèbre lac Louise! Au lac émeraude, aucun filtre ou logiciel de retouches n’est nécessaire tant la palette de couleurs est somptueuse ! Les montagnes enneigées offrent un écrin somptueux pour ce véritable joyau qui doit son nom à la couleur de l’eau, d’un vert émeraude vibrant.

Emerald lake, un cadre enchanteur

Emerald Lake est le plus grand lac du parc Yoho dont il est l’une des principales attractions. Il doit son nom à sa sublime couleur vert émeraude. Celle-ci s’obtient grâce à la fonte des glaciers environnants. Chaque été, les neiges fondent et viennent déposer du calcaire en poudre (ou farine de roche) directement dans le lac, lui conférant ainsi sa couleur unique. A l’arrière-plan, les monts enneigés de Wapta et Carnaraon forment un amphithéâtre naturel qui ne fait que sublimer un peu plus ce cadre idyllique.

Quelle est la meilleure période pour visiter Emerald Lake ?

Le lac émeraude se visite toute l’année. Il est complétement gelé de novembre à juin, offrant ainsi un cadre mémorable pour pratiquer la raquette ou même le ski de fond. Toutefois, la meilleure période pour profiter au maximum de sa couleur unique reste l’été, notamment le mois de juillet. C’est à ce moment-là que le vert émeraude du lac est le plus intense. Prévoyez d’y aller plutôt dans la matinée, idéalement avant midi. La lumière du soleil tombe alors directement dans les eaux du lac, les faisant miroiter de ses plus belles couleurs. Un enchantement !

Quelles sont les activités à pratiquer ?

  • L’hiver, il est possible de pratiquer le ski de fond et la raquette.
  • L’été, le canoé est l’activité phare du lac (75$ pour 1 h mais cela reste bien plus accessible qu’aux lacs Louise et Moraine).
  • En été comme en hiver, de nombreux sentiers de randonnées permettent d’admirer le lac et ses environs. En été, restez prudents car de nombreux ours sont présents dans ces secteurs.

Les principales randonnées autour d’Emerald Lake

  • La boucle du lac. Une randonnée facile avec un très faible dénivelé permet de faire le tour du lac (5, 2 km). Vous pourrez ainsi l’admirer sous toutes les coutures grâce à de très beaux points de vue. Un microclimat local explique le fait que la forêt prend, ici, des airs de forêt tropicale. L’amphithéâtre de montagne, en effet, piège l’humidité ce qui provoque de fortes quantités de pluie et de neige. Cela donne donc naissance à une forêt luxuriante. Il y a beaucoup de monde, en été, mais la foule se concentre aux abords immédiats du lac.
  • Hamilton falls. Un sentier de 800 m. environ permet d’accéder à de jolies chutes en une trentaine de minutes, le tout dans une forêt humide. Pour ceux qui le désirent, il est possible de continuer à grimper en direction d’Hamilton Lake (5, 5 km l’allée pour 850 m. de dénivelé, tout de même). Attention, des ours sont signalés dans le secteur, en été, en raison de l’abondance de baies dont ils raffolent.

Sur la route menant au lac, n’hésitez pas à vous arrêter pour admirer les nombreuses curiosités qui se trouvent à proximité.

  • Wapta falls : randonnée facile de 2, 4 km au total afin d’arriver sur de larges chutes qui viennent se fracasser violement contre un petit îlot.
  • Natural bridge : pont en pierre formé par l’érosion et enjambant la rivière qui gronde en-dessous.
  • Takakkaw falls : ces chutes de 234 m. de hauteurs sont l’une des attractions principales du parc Yoho. Il s’agit d’un site magnifique avec de nombreux départs de randonnées.

Renseignements pratiques

  • Où se garer : un parking public se situe juste devant le lac. Attention, toutefois, il se remplit très vite en été et peut être plein dès 9h du matin. Vous avez, cependant, toujours la possibilité de vous garer le long de la route menant au lac. Vous pouvez donc y accéder à n’importe quel moment de la journée. Sachez, simplement, que vous risquez de vous garer assez loin selon votre heure d’arrivée.
  • Tarif d’entrée : l’accès aux parcs des Rocheuses est payant (10$ par personne). Vous pouvez vous procurer le pass à l’entrée du parc ou le prendre à l’avance sur le site Parcs Canada (cela permet d’éviter les files d’attentes mais penser à le commander au moins 2 semaines avant votre départ). Ce pass vous donne accès à la plupart des parcs nationaux canadiens (Banff, Yoho, Jasper, Pacific Rim…).
  • Où se loger : nous vous recommandons l’Emerald lake lodge dont le pavillon historique date de 1902. Au total, une vingtaine de chalets en bois s’éparpillent dans la forêt, sur les rives du lac. L’absence de télévision ou de wifi permet d’offrir une déconnexion complète. Vous vous retrouvez isolés dans la nature avec, en prime, une vue sublime sur le lac et les montagnes des environs. Sinon, de nombreux logements sont disponibles sur Banff et Canmore.

Le Canada vous tente ? N’hésitez pas à jeter un oeil à nos autres articles dédiés à ce magnifique pays !

Un commentaire

  1. Ping :Parc national de Banff, les incontournables - Blog voyage

Laisser un commentaire